Droits TV Ligue 1: qui est Mediapro, le groupe qui a presque tout raflé ?

Prophesy- Lyon - Conseils - Football - MediaproRepris en début d’année par un fonds chinois, le groupe espagnol Mediapro a raflé ce mardi les lots les plus importants mis en jeu par la LFP pour les droits de diffusion de la Ligue 1. Et entend créer une chaîne 100% football pour proposer ses contenus.

C’est l’invité surprise de la répartition des droits TV de la Ligue 1. Le groupe espagnol Mediapro a raflé ce mardi trois des sept lots disponibles, et les plus importants, pour la période 2020-2024: le premier lot qui concerne le match du dimanche soir (21h), le deuxième lot pour le match du vendredi soir (21h) et du samedi après-midi (17h) et le quatrième lot qui concerne l’affiche du dimanche 13h et le multiplex qui suivra à 15h. beIN Sports a récupéré de son côté le troisième lot, celui du samedi 21h et du dimanche 17h. Le sixième lot (VOD) est revenu à Iliad (Free). Les lots 5 et 7 n’ont pas été attribués.

La Ligue, qui encaissera 1,153 milliard d’euros par an entre 2020 et 2024, a annoncé que Mediapro allait créer une chaîne sportive pour distribuer ses nouveaux contenus récupérés. « Mediapro peut sous-licencier ou pas, c’est à sa discrétion car c’était prévu dans l’appel d’offres. Ce qui nous a été remis de la part de Mediapro, c’est le projet d’une chaîne éditoriale avec de nombreux matches et c’est pourquoi ils ont fait des offres sur de nombreux lots », a souligné Didier Quillot, directeur général de la LFP. Mediapro espérait diffuser la Serie A sur le territoire italien la saison prochaine.

Mediapro rembarré par la justice italienne

Un tribunal de Milan a confirmé le 9 mai la suspension de l’offre de Mediapro sur ces droits TV, estimant que la proposition du groupe espagnol avait été faite en violation des lois italiennes. En février, Mediapro avait battu Sky dans la course aux droits TV de la Série A, avec une offre de 1,05 milliard d’euros à l’année pour la période de 2018 à 2021. Mais Sky avait contesté, argumentant que le groupe espagnol n’était pas en position légale de faire une offre. L’offre de Mediapro avait été suspendue le mois dernier à la demande de Sky Italia. La Ligue italienne a annulé l’attribution ce lundi, selon Reuters.

Le groupe espagnol avait déjà fait parler de lui en février en étant repris par le fonds chinois Orient Hontai Capital, spécialisé dans le secteur des technologies et des médias. « L’objectif est d’ouvrir une branche de Mediapro en Chine et de travailler pour le marché chinois, nous sommes une société de fourniture de contenus tant dans le domaine des sports comme du divertissement et nous pouvons aussi amener ça au marché chinois », avait alors expliqué un des dirigeants de Mediapro, Tatxo Benet, à l’AFP.

« D’excellentes relations » avec beIN Media

En ce sens, il n’est donc pas surprenant de voir Mediapro être parvenu à récupérer le quatrième lot des droits TV de la Ligue 1, qui comprend notamment le match programmé le dimanche à 13h, mis en place pour séduire le marché asiatique.

Considéré comme l’un des poids lourds en matière de contenus sportifs en Europe, Mediapro, anciennement nommé Imagina, produit notamment des contenus de chaînes comme beIN Sports et possède des chaînes comme Gol, ce qui lui permet déjà de proposer chaque semaines la diffusion de matchs de Liga. Il est également le producteur des chaînes du Real et du Barça. « Mediapro entretient d’excellentes relations en Espagne avec beIN Media. Tout cela interroge », a souligné sur le plateau de BFM Sport Virgile Caillet, expert en marketing sportif.

« Mediapro a aussitôt annoncé sa volonté de créer une chaîne pour diffuser des matchs de Ligue 1 en France, comme s’ils avaient besoin de rassurer un certain nombre d’acteurs. Ils ont engagé beaucoup d’argent. L’exemple de la Serie A nous incite à être extrêmement prudents. Il y a une possibilité de sous-licence, qui peut entraîner des discussions entre chaînes », a souligné Virgile Caillet au sujet de ce groupe présidé par Jaume Roures, un homme d’influence dans le milieu des médias en Espagne, réputé proche des indépendantistes catalans.

Source : https://rmcsport.bfmtv.com/football/droits-tv-ligue-1-qui-est-mediapro-le-groupe-qui-a-presque-tout-rafle-1458984.html