Orange prépare la disparition des lignes téléphoniques fixes traditionnelles

Prophesy - Lyon - ConseilsL’opérateur a cessé jeudi de commercialiser des abonnements de téléphonie fixe classique en vue de la numérisation complète de son réseau.

C’est le début de la fin pour les téléphones fixes « à l’ancienne » : Orange a cessé, jeudi 15 novembre, de commercialiser des abonnements à une ligne de téléphonie fixe traditionnelle. L’objectif est, à partir de 2023, de débrancher progressivement ce réseau.

Il ne s’agit, cependant, pas de la fin des lignes fixes : l’opérateur historique va les basculer sur un réseau dit « IP » (Internet Protocol). Autrement dit, les conversations sur les lignes fixes vont être numérisées et emprunteront le même réseau technique que n’importe quelle autre communication ou navigation sur Internet. Selon l’opérateur et les autorités, cela devrait être quasiment invisible pour le consommateur.

D’abord parce que la plupart des lignes de téléphonie empruntent déjà les chemins d’Internet : les trois quarts, selon l’Arcep, l’autorité publique chargée des questions liées à Internet et à la téléphonie. C’est, par exemple, le cas des lignes téléphoniques qui sont couplées avec une « box ». Ce chiffre grimpera même à 85 % en 2023, lorsque Orange commencera à déconnecter le réseau téléphonique historique. Par ailleurs, sur les 15 % restants, seule une fraction sera concernée par les premières déconnexions, qui s’échelonneront progressivement à partir de cette date.

Une bascule quasiment invisible

Ensuite, parce que ces rares personnes directement concernées n’auront quasiment rien à faire, selon Orange et les autorités. La plupart des combinés téléphoniques – sauf les modèles vraiment très anciens – sont compatibles avec la ligne « sur IP ». Et la prise « en T » ne disparaîtra pas : c’est par ce branchement qu’arrive l’Internet (en particulier l’ADSL), et donc la ligne fixe « sur IP ». Le seul changement pour les abonnés concernés sera donc l’envoi, par Orange, d’un boîtier qui devra être branché sur cette prise, et qui se chargera de « numériser » les communications téléphoniques. Ce boîtier sera également fourni aux clients qui souhaitent ouvrir une ligne fixe à partir du 15 novembre.

Le réseau historique, trop vieux, était trop coûteux à entretenir

Enfin, à partir de cette date, il sera toujours possible de demander à Orange l’ouverture d’une ligne téléphonique simple sans abonnement à Internet. Autrement dit, même si la liaison téléphonique bascule techniquement sur un réseau numérique, un abonnement supplémentaire à Internet ne sera pas nécessaire. L’Arcep affirme, par ailleurs, que l’opération ne devrait pas se traduire par une augmentation du prix de l’abonnement.